10/12/2011

Jacques Sobieski vs Jean Honhon (journalist) (who wrote an anti-Semitic article)

http://debriefing.org/0585.html

 

Un brûlot antisémite (...)"La terre est moins sèche que le coeur d'un juif"


15/04/2002
[Notre ami Rafi nous transmet ceci, que nous répercutons bien volontiers, tout en nous associant énergiquement à la juste réaction d'indignation de ce monsieur. Faites de même. Les réactions seront publiées à la suite de l'article incriminé. Merci. Menahem]

[18 avril 2002, On nous communique qu'une erreur regrettable s'est glissée dans les références du journal qui a publié ce qui suit. Veuillez noter qu'il s'agit de

PUBLI-HEBDO
55 rue de la Régence
4000 Liège
Tél 04/230.55.55
Fax : 04/223.12.30
Mail redac.liège@plus.be

et non de LES ANNONCES DE L'OURTHE. Merci de ne pas vous tromper de cible.]


Je suis membre de la communauté Israélite de Liège (Belgique), et j'habite dans une petite ville de 10.000 habitants (Aywaille) dans les Ardennes Belges.

Voici la "prose" d'un journaliste local : JEAN HONHON, écrivant (...) sous le nom de BELLEM.
La traduction est un peu "bonne enfant" mais elle est quasi littérale, les annotations en rouge sont personnelles, l'original se trouve, quant à lui, à la suite de ma traduction.

Le journal dans lequel parait cette "prose" est :
LES ANNONCES DE L'OURTHE
Tél : 0032-86/21.12.08 - 21.20.22
Fax : 0032-86/21.34.18
E-mail : samuel.piroton.be

Aidez-moi svp car je suis seul dans cette région, il faut qu'un maximum de fax ou de mail d'indignation inondent la rédaction de ce journal.

Cordial shalom et à bientôt,

M. M.

Où sont-ils les justes ?

On m'a souvent parlé d'une femme de Lincé-Sprimont (petit village des ardennes belges), morte depuis des années.
Quand elle regardait la terre de son jardin elle disait toujours :"elle est aussi sèche que le coeur d'un juif".
Je m'étais toujours dit qu'elle exagérait un peu.

Après la guerre de 40, je me suis souvent "fait du mal" des juifs et de leurs millions de morts dans les camps nazis.
J'ai pris part à des cérémonies dans lesquelles des représentants d'Israël venaient dire "merci" à des gens de chez nous parce qu'ils avaient caché des juifs pendant la guerre.
- "Vous êtes des Justes parmi les Justes"

Il est vrai que des gens de Cornemont, de Sprimont, d'Aywaille ont sauvé des juifs. C'étaient des courageux, si les "boches" l'avait appris, cela aurait été la mort pour eux et leur famille.
Aujourd'hui, les Israéliens font comme les "boches" il y a 60 ans.
En Palestine, ils se conduisent comme les nazis chez nous.
Ils rentrent en Palestine pour toutes sortes de raisons qui n'en sont pas.
Avec leurs protecteurs américains ils n'arrêtent pas de parler de terrorisme.
Ils (les juifs) ne veulent pas admettre que les Israéliens font de l'occupation.
Quand notre pays était occupé, les journaux de l'occupation et les collaborateurs traitaient nos résistants de terroristes
(mais à cette époque les résistants ne tuaient pas de civils).
Et pendant ce temps, on parle, on parle et on ne fait rien.
Quand il y a eu les guerres en Yougoslavie, en Afrique, on y a envoyé des soldats des Nations-Unies.
Ici rien.
C'est le meilleur moyen d'écraser la Palestine et de faire cadeau de leur terre aux Israéliens.
Ainsi, ils n'auront même plus besoin de la voler.
Je suis allé me promener à Lincé (petit village des Ardennes belges).
Je me suis baissé pour prendre un peu de terre dans mes mains. Je l'ai laissée couler en poussière entre mes doigts et j'ai pensé à cette vieille dame, en me disant que la terre était moins sèche que le coeur d'un juif.
J'ai aussi pensé que, comme on cachait les juifs en 40, maintenant je cacherai bien volontier des Palestiniens à la maison.

Et, par moment, je deviendrais un terroriste.

Quelle fierté si Arafat me prenait dans ses bras en me disant que je suis un Juste!

 



================

Concerne l'article du journaliste JEAN HONHON
LES ANNONCES DE L'OURTHE
Tél : 0032-86/21.12.08 - 21.20.22
Fax : 0032-86/21.34.18
E-mail : samuel.piroton@vlan.be

Monsieur,

Par la présente, je vous fais part de ma totale désapprobation et de mon indignation devant l'article du journaliste local JEAN HONHON, écrivant (...), sous le nom de BELLEM, des idées antisémites, racistes et fascisantes.
Vous connaissez sûrement les conséquences que le racisme et l'antisémitisme ont provoquées, en 1933.
Il vous serait utile pour votre propre honneur de produire rapidement un rectificatif, afin de ne pas permettre que soient assimilés les Wallons au nazisme destructeur.
S'il est vrai que la wallonie n'a jamais été reconnue comme possédant une âme fort royaliste, ici, nous ne pouvons pas admettre d'avantage que le national-socialisme d'antan revienne à grand pas dans notre démocratie souillée par des élucubrations fascistes palestiniennes.

Recevez les marques de ma profonde désolation

Jacques Sobieski
webmaster

00:19 Écrit par justitia & veritas | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.